Home Santé Dépression : Envie de rien faire, comment se sortir de ce mécanisme en 14 jours

Dépression : Envie de rien faire, comment se sortir de ce mécanisme en 14 jours

by Léo
0 comment

Il arrive des moments de notre vie où on n’a ni l’inspiration, ni la motivation de faire quoi que ce soit. Certaines personnes se sentent submergés, n’ont envie de rien faire et s’inquiètent de leur situation. En réalité, c’est l’apathie,  l’une des phases les plus difficiles de la dépression. Elle est marquée par une souffrance psychologique, un dégoût total à tout faire et représente un frein à la réalisation de vos projets. Lorsque cela arrive, que faut-il faire pour s’en débarrasser et retrouver son train de vie ? Voici quelques conseils pour guérir ce mal et reprendre ses activités.

Les causes de l’apathie

Plusieurs causes sont à l’origine du désintérêt pour faire quelque chose. Il y a premièrement  les troubles psychologiques tels que la dépression, la bipolarité, la schizophrénie.  Il est aussi observé l’envie de ne rien faire chez les personnes qui consomment de la drogue.

On en déduit que l’addiction à la drogue est également une source du manque de motivation. L’hypothyroïdie représente aussi une source de l’absence de motivation. En réalité, l’hypothyroïdie est carencé d’hormone thyroïdienne qui contrôle le métabolisme du corps.

L’envie de ne rien faire est en outre une conséquence du stress, d’un traumatisme émotionnel, ou d’un événement dramatique dans la vie d’une personne. Par ailleurs, la démence, les affections touchant la sphère neurale peuvent entraîner l’apathie.

Comment identifier l’absence de motivation chez une personne?

L’absence de motivation se manifeste de plusieurs manières. D’abord, elle se manifeste par le sentiment de dégoût, d’absence d’engouement à faire des activités, même celles qui nous procurent du plaisir. On est tout le temps fatigué, nos tâches les plus banales au quotidien nous semblent difficiles.

On éprouve de la difficulté à se réveiller tôt le matin. Une personne n’ayant l’envie de rien faire manque d’énergie, de vitalité et de détermination  pour faire une activité. En outre, l’absence de motivation se manifeste par une mauvaise organisation, le manque de but précis. On ne sait pas par où commencer ses travaux, ce qui nous pousse à les remettre à demain.

Que faire pour retrouver sa motivation

L’envie de ne rien faire n’est pas éternelle. C’est une période sensible qui nous affecte psychologiquement et peut avoir des conséquences graves sur notre vie lorsqu’on ne la régularise pas à temps. Pour retrouver sa motivation, il faut :

S’écouter et écouter ses ressentis

La première chose à faire lorsqu’on a envie de ne rien faire est de s’écouter, c’est-à-dire ne rien faire simplement. C’est aussi prendre conscience qu’on traverse une étape de dépression. Il est donc important de s’écouter, d’être intuitif pour améliorer sa situation.

En effet, les émotions qui nous mettent dans cet état nécessitent d’être ressentis pour pouvoir passer à autre chose. Alors, lorsque cela vous arrive, laissez-vous aller pendant un petit moment puis prenez conscience de votre situation. Par la suite, pratiquer l’activation comportementale au sein de votre routine quotidienne.

Pratiquer l’activation comportementale

L’activation comportementale est une méthode utilisée pour retrouver sa motivation. Elle consiste à effectuer au quotidien des activités qui vous feront plaisir et vous apporteront un tant soit peu une satisfaction.

Plus vous ferez ces activités, plus l’envie de les refaire s’installera et votre motivation reviendra progressivement. Cette activation comportementale commence d’abord par une auto-observation pendant au moins une semaine.

Durant cette période, on note ses activités quotidiennes selon trois critères à savoir : la tristesse, le plaisir et la satisfaction. Après cette étape, maximisez votre temps sur les activités qui vous procurent du plaisir tout en y ajoutant d’autres activités au fil du temps. Vous découvrirez une nouvelle personnalité de vous-même, de nouvelles passions.

A ce moment, il faut vous concentrer uniquement sur vos victoires et programmer à l’avance vos activités tout en créant une routine. En outre, il faut équilibrer vos activités de sorte à privilégier celles positives pour vous. Cette technique permet de faire un travail personnel sur soi-même, guérir de la dépression pour retrouver le goût à la vie.

Établir ses priorités

Suite à l’activation comportementale, il faut définir ses priorités pour vaincre l’apathie. L’établissement de ses priorités implique le respect d’une chronologie dans les tâches à accomplir. À cet effet, il faut se fixer des objectifs, les classer par ordre de priorité, c’est-à-dire des plus importants au moins importants.

Autrement, vous pouvez les fixer par ordre d’urgence et non par ordre de préférence. Ce sont d’ailleurs les meilleurs moyens pour surpasser l’envie de ne rien faire, de prendre la vie du bon côté et de s’activer.

En définissant ses priorités quotidiennes, on s’impose un mode de vie et cela permet d’être ordonné dans ses activités. Pour plus de rigueur, il est recommandé de se fixer des délais pour l’accomplissement de ses tâches.

Identifier et repousser les facteurs sources de votre paresse

Le fait de rester cloué au lit à longueur de journée, s’accrocher à son téléphone ou même regarder la télévision sont autant de facteurs qui nous retardent à l’action. Pour retrouver son énergie, il faut se débarrasser de ces éléments-là.

Autrement, il faut se priver de ces distractions pendant un moment, car elles ne nous permettent pas d’être assez productifs. Il faut alors s’en débarrasser le plus tôt possible. Vous pouvez par exemple réduire votre temps de distraction tout en travaillant peu.

Une fois que vous serez habitué au rythme de travail, vous pourrez l’augmenter au fil du temps. C’est un moyen pour prendre peu à peu goût à la vie, être motivé pour faire ses activités.