Home Santé Comment surmonter la perte d’une personne chère ?

Comment surmonter la perte d’une personne chère ?

by Léo
0 comment

En tant qu’être vivant, nous avons du mal à accepter la disparition, plus précisément la mort soudaine d’un être qui nous est cher. Il peut s’agir d’un proche et parfois même d’un animal de compagnie avec qui on s’attache. Qui que nous soyons, croyant ou pas, nous devons tous passer par un deuil après la disparition de quelqu’un. C’est justement dans ce genre de cas que nous devons faire le deuil.

Le deuil c’est quoi dans son ensemble ?

Le deuil est la douleur que l’on ressent à l’intérieur de nous. C’est l’affliction que l’on éprouve de la mort de quelqu’un. C’est pour cela que nous prenions en considération l’évolution de la souffrance. Il se peut qu’il y ait des souvenirs, de la tristesse qui persiste et même la dépression et de la colère en permanence. Chaque personne réagit différemment à de telle circonstance. Il n’y a pas de temps précis pour cette théorie, car certaines personnes prennent plus de temps que les autres pour se remettre.

La réaction et l’agissement de chacun dépendent de la circonstance du deuil, de la proximité de la relation. Il ne faut donc pas comparer notre deuil à celui d’une autre personne, car le délai pour passer ces étapes n’est pas déterminé. Le deuil ne permet pas d’oublier la personne que nous avons perdue. Mais le temps arrive à efface certaines douleurs sans qu’on se rende compte.

Lorsque la situation commence peu à peu nous faire mal, il est temps de faire le deuil. Puisque chaque deuil est unique, chaque personne suivra l’ordre qui lui sera propre. Si on a du mal à accepter la disparition ou on est désorienté, il est préférable de demander de l’aide à un spécialiste ou à nos proches. L’essentiel est d’être bien entouré pour ce cap décisif de la vie.

Les différentes étapes du deuil

Le deuil est une étape que nous devons tous passer. Même si la réaction de chacun est différente, les étapes sont tous les mêmes. C’est important de les connaitre pour mieux surmonter la disparition. La perte de quelqu’un est un sentiment indescriptible, mais on peut toujours la surmonter. Voici donc pour vous les différentes étapes du deuil :

Le choc et le déni : Il y a un choc moral de la personne à l’annonce de la perte de quelqu’un. Sur le tas, la personne pense ne pas pouvoir gérer la situation. Elle a du mal à croire et nie l’information et pense que ce n’est pas du tout la réalité. Devant l’évidence, on aimera que l’info soit fausse et on pense ne peut pas supporter de vivre cette réalité. Elle n’a pas la force d’effectuer les tâches simples et s’épuise assez facilement. Nombreux spécialistes relèvent également une grande difficulté à prendre des décisions de base.

La douleur et la culpabilité : À cette étape, la personne en deuil se rend compte de la réalité puisqu’elle ressent une douleur psychique intense. Elle est dans une phase chaotique et effrayante. Il faut noter que la réaction et la réaction de chacun est toujours différente. Certaines gèrent la situation en prenant des médicaments ou compenser avec de l’alcool pour aller mieux. La prise de conscience la fait Elle se sent comme responsable de la perte et se culpabilise.

La colère : La personne pense que ce n’est pas juste ce qui lui arrive et rejette inconsciemment la faute à d’autres. Elle désigne une personne comme responsable de la perte. Cela la permet d’apaiser sa conscience sur la perte d’un être cher. C’est une façon pour elle de surmonter et soulager la douleur.

Vient ensuite le marchandage, une étape selon laquelle la personne va tenter de réduire la perte. Elle veut imaginer un autre scénario, histoire d’inverser la situation. Elle blâme les autres pour la perte de son proche sans raison apparente. Dans la majorité des cas, la personne n’est pas en état d’accepter totalement la réalité.

La dépression et la douleur : Cette dépression est un signe d’une amélioration psychique de la personne face au deuil. C’est un moment structurant du processus. La personne commence à réagir normalement face à ses émotions. Elle devient plus raisonnable et plus en phase avec la réalité.

La reconstruction : C’est la phase où la personne en dépression s’ouvre à nouveau aux autres et fait des activités dans le but d’échapper à la douleur. C’est le commencement du processus de reconstruction. C’est en dernier que vient l’acceptation. C’est la dernière étape décrite. La personne accepte le destin et que la réalité ne peut être changée, elle est en paix et s’autorise à faire des projets d’avenir et de vivre sans la personne perdue.

Les mécanismes de défense : Ils sont utilisés par la personne endeuillée pour lutter contre l’angoisse et pour supporter une situation. Il en existe 10 à savoir :

  • Combativité ou sublimation

  • Déni

  • Dénégation

  • Déplacement

  • Isolement

  • Projection agressive

  • Rationalisation

  • Régression