Comment fabriquer votre propre poulailler ?

Date:

Partage de l'article :

L’élevage de poules est très courant et à la portée de tout le monde. Pour réussir, un certain nombre d’éléments sont à prendre en compte. L’habitat de vos poules est la première chose que vous devez réaliser. Il existe une multitude de poulaillers et de différents types. Le mieux c’est de le construire par vos propres moyens. Si vous ne savez pas encore comment vous y prendre, découvrez dans la suite article les étapes à suivre.

La construction d’un poulailler

Assurer un bon cadre de vie aux animaux est très important pour la rentabilité de l’élevage. L’habitation joue un rôle essentiel dans la réussite de votre élevage. Il a un impact très significatif sur la santé, la croissance et la reproduction des animaux. Il n’est pas nécessaire d’être un expert pour la construction d’un poulailler, quelques notions en bricolage, et le tour est joué.

Environnement du poulailler

La première étape consiste à choisir l’endroit idéal pour placer votre poulailler. Ce dernier doit être implanté dans une zone où l’air est continuellement renouvelé. Évitez les zones trop ombragées, trop encaissées, inondables et les terrains humides. Si vous avez un terrain assez spacieux, vous aurez l’embarras du choix. Pour un petit espace, il faudra faire des petits travaux supplémentaires.

En résumé, votre poulailler doit être sec car l’humidité favorise les maladies à travers le développement des parasites et bactéries. Il doit être éclairé parce que la lumière est indispensable pour la bonne santé de vos poules. Il faut donc prévoir de larges déports de toiture dont les dimensions varieront en fonction de la hauteur du poulailler.

La densité

La densité représente le mombre d’animaux qu’il faut pour un espace donné. Il faut noter que la taille du poulailler dépend du nombre de poules qu’il va accueillir. Dans le cadre de l’élevage de poulets, voici les proportions à ne pas dépasser sous peine de baisse de rendement.

  • 1 mètre carré pour 20 poussins de 0 à 4 semaines ;
  • 1 mètre carré pour 15 poussins de 5 à 8 semaines ;
  • 1 mètre carré pour 10 sujets de 9 à 12 semaines ;
  • 1 mètre carré pour 5 sujets reproducteurs.

Attention, il ne faut jamais mettre ensemble des sujets ayant un écart d’âge de 5 jours. C’est pour éviter que les plus faibles reçoivent des coups de bec de la part des plus forts. Ne jamais mettre ensemble des animaux de différentes espèces de volailles (canard, dinde, poule, etc). Certains espaces peuvent avoir des maladies sans montrer de symptômes et vont de ce fait contaminer les autres.

Garnir le sol

Il existe plusieurs manières de garnir le sol pour le bien des poules. Le sol peut accueillir diverses bactéries et microbes néfastes pour vos poules. C’est pour cela qu’il est conseillé de surélever un peu le poulailler. Vous avez le choix entre le bois et la litière.

Les palettes de bois permettent de surélever votre poulailler. Isolez avec du polyéthylène, l’humidité ne s’infiltrera plus. Il est important de savoir que la chaleur est très importante pour vos poules. La litière doit avoir une épaisseur entre 3 à 5 cm. La paille est déconseillée contre un sol en terre battue. Les copeaux de bois assurent un bon drainage et un nettoyage facile.

La construction d’une poussinière

La poussinière est l’endroit où sont élevés les poussins. Pour rentabiliser son élevage, l’éleveur doit séparer les poussins de la mère poule afin de lui permettre de reprendre son cycle de reproduction. Cela permet aussi aux poussins d’être élever dans de bonnes conditions ce qui obtimisera leurs croissance.

Quelles sont les caractéristiques à connaitre pour une bonne poussinière ?

Pour fabriquer une bonne poussinière, elle doit répondre à un certain nombre de critères. Elle doit être sécurisante pour protéger les poussins contre les chiens, chats, fourmis, rats et les autres prédateurs. C’est aussi la principale fonction d’un poulailler.

Il faut aussi un environnement calme pour les poussins. Pour ne pas stresser les animaux ce qui pourra influencer ou avoir des répercussions sur leurs croissance. Il doit constituer un abri contre les intempéries et les forts courants d’air.

Comme le poulailler, la poussinière doit aussi être éclairée. Les poussins ont une mauvaise vue au départ, il faudra donc assez de lumière pour les permettre de localiser les mangeoires et abreuvoirs. Veuillez à fournir un environnement confortable pour vos poussins.

A l’intérieur de la poussinière, les poussins doivent accéder aux mangeoires et abreuvoirs sans compétition. Il est donc important d’en mettre assez (1 mangeoire et 1 abreuvoir pour 12 poussins). Évitez de mettre dans la poussinière les poussins d’âge différent ! L’équart ne doit pas dépasser 5 jours d’âge.

Autrefois, les poussins en absence de leur mère et des plumes ne peuvent pas régler leur température corporelle. C’est pourquoi qu’il faut les chauffer artificiellement. Pour cela vous pouvez utiliser des radiants à gaz, des lampes chauffantes, des lampes lucioles à pétrole et bien d’autres appareils chauffants.

Articles similaires

Comment encadrer du texte dans Photoshop : Détails & Guide complet

Vous cherchez des moyens de pimenter vos images ? Vous essayez peut-être de créer une photo digne d'Instagram...

Juarez, seconde ville la plus dangereuse du Mexique

Avec une population de 1,6 million d'habitants et près de 20 meurtres par jour, la ville mexicaine de...

Découvrez les étapes afin de réussir l’examen du permis de conduire

Après avoir suivi au moins 20 heures de cours de conduite et obtenu votre code de la route,...

Quels sont les meilleures voitures à louer adaptées pour une famille ?

Quand votre famille va s’agrandir ou que vous vous sentez à l’étroit dans votre véhicule, vous pouvez très...